Travail & Handicap

Nous travaillons. Nous portons un handicap. Quelle est l'influence de celui-ci, sur nous ou nos collègues ? La loi sur l'égalité des chances oblige toutes les entreprises 20 salariésou plus à embaucher 6% de personnes handicapées. Est ce vraiment possible?

20 mai 2009

Journée APF IMC du 15 mai 2009

Vendredi dernier avait lieu à Champhol à coté de Chartres une journée sur l'IMC organisée par l'APF et je vais essayé d'en faire un résumé.
Après les salutations, remerciements et réglages pratiques d'usage, le premier intervenant fait son exposé. Sujet : Diversité et complexité des conséquences de l'IMC par le Docteur Antoine Gastal du service CECOIA de l'hôpital de Saint Maurice.

A l'appellation IMC ou infirmité moteur cérébral, il préfère l'appellation traduite de l'anglais (cerebral palsy) de paralysie cérébrale. En effet, si la personne souffrant d'IMC a des difficultés moteur variées (spasticité, athétose, hypertonie, hypotonie...), elle présente aussi régulièrement des troubles sensoriels (visuel, auditif, olfactif, toucher), des troubles d'apprentissage (dyspraxie ou trouble de la perception, dyscalculie, dyslexie..), et des troubles de l'émotivité. L'image complète de ces troubles dépend de la localisation et de l'étendue des lésions cérébrales.
L'IMC est lié à un évènement intra, péri ou post natal généralement avant l'age de deux ans quand le cerveau est encore extrêment plastique. Il peut s'agir d'anoxie pendant une réanimation, pendant l'accouchement, de traumatisme cranien, d'infection. La majeure partie des personnes IMC sont des personnes nées prématurement c'est à dire avant la 34 ème semaine de grossesse. Bien sur toutes les personnes naissant prématurément ne seront pas IMC.

A la fin de l'exposé les prochaines intervenantes parlent des troubles de communication et d'élocution. Elles présentent plusieurs moyens techniques permettant la communication (tableaux papiers, logiciels..) et rappellent quelques règles de bon sens. Il faut laisser le temps à l personne de s'exprimer, la regarder et la considérer. Quand la communication ne se fait pas ce sont les deux personnes qui sont handicapées. Je me permets d'adresser ici un bravo à Laurence Estiot pour son allocution pleine de générosité et d'humour malgré des troubles d'élocution évidents.

Sont ensuite intervenus un kinésithérapeute, un neuropsychologue et une psychologue. Leurs exposés n'était pas inintéressants mais souvent trop techniques et scientifiques, ce qui les rends compliqués à relater. (je n'ai pas pu prendre de notes, je fais donc ce résumé de mémoire).

Je vais tout de même faire un aparté sur le facteur E. Le E signifie émotivité. Pour une raison non expliquée, beaucoup de personnes IMC voient leur émotivité exacerbée ou s'exprimer de façon inappropriée. Comme l'enfant qui pique une clère, l'IMC peut se montrer colérique, pleurer pour un oui ou pour un non, voir son incoordination augmentée avec le stress. Mais contrairement à ce que pensent certains, il ne s'agit pas de caprices mais d'une incapacité à contrôler l'émotion.

A l'issue de cette matinée chargée, nous avons pu nous restaurer grâce à des plateaux repas. L'après midi était consacré à des tables rondes sur plusieurs thèmes. Je suis désolée mais je n'ai rien retenue.

D'ici la fin du mois de juin, le compte rendu complet de la journée sera disponible sur le site APF Ecoute INfos IMC

Mise à jour du 30 juillet 2009

Depuis le 24 juillet, le compte rendu de la journée et les diaporamas sont disponible ici.

Posté par valousch à 17:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire